Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 20:27

Je ne me suis jamais, du moins je ne crois pas, fixé de liste arbitraire de choses "à faire avant telle date" importante pour moi. Les délais que je m'impose, je n'arrive presque jamais à les respecter et je suis une grande adepte de la procrastination. Mais il y a des choses que je rêve de faire "un jour", non pas "avant mes 30 ans" ou mes 40 ou autre décennie, mais tout simplement "un jour". Avant ma mort, donc. Parmi ces choses, il y en a une qui me tenait particulièrement à coeur. C'était d'aller voir, en concert, une symphonie que j'apprécie énormément, et qui est peut-être mon oeuvre de musique classique préférée. Parce qu'elle est quasiment unique en son genre, associant un orgue, un piano et un orchestre. Parce qu'elle a été écrite par un compositeur dont j'aime tout particulièrement l'esprit farceur et les nombreux pastiches qui se cachent dans ses oeuvres. Parce que c'est une oeuvre magnifique, tout simplement, en toute objectivité. Cette symphonie, c'est la troisième de Camille Saint-Saëns.

Saint-Saëns, pour moi, c'est un peu le grand-père blagueur qu'on aimerait tous avoir. Celui qui n'arrive pas à gronder sans avoir le regard qui pétille. Celui qui en impose avec sa barbe grise et son embonpoint mais qui n'hésite pas à construire des cabanes avec ses petits-enfants. Ce n'est sans doute pas un génie, au sens où il n'a jamais révolutionné la musique de son temps (bien moins que Ravel ou Debussy pour ne citer que deux contemporains français), mais ses oeuvres sont toujours guillerettes, légères et parfois faussement solennelles, comme s'il prenait la vie comme un jeu. Et c'est un état d'esprit qui me plaît.

Sachant que cette troisième symphonie était une oeuvre que l'on ne jouait pas souvent en concert, ne serait-ce que parce que le nombre de salles possédant un orchestre et pouvant accueillir un orchestre symphonique de la fin du XIXe est assez réduit, je guettais plus ou moins attentivement les programmes des salles de concert parisiennes pour espérer tomber sur la perle rare. Et voilà qu'une visite de la salle Pleyel lors des Journées du patrimoine a tout déclenché : cette oeuvre était prévue au programme. Inutile de préciser que je me suis précipitée sur le site pour acheter des places. Et que dès septembre, je connaissais donc une activité de mon mois de mai : ce concert.

Si au cours des derniers mois, l'enthousiasme était quelque peu tombé avec la perspective de ce concert dans les tréfonds de ma mémoire, hier soir, l'ambiance était électrique. Heureusement que je n'étais pas directement dans le champ des caméras car elles auraient pu s'en donner à coeur joie avec mon sourire béat et mes yeux écarquillés. Et mes doigts qui jouaient des bouts de la partition, et mes grimaces aux (légers !) décalages de rythme par rapport à la version que je connais par coeur. Hier soir, je suis redevenue une petite fille. Hier soir, je suis partie hors du temps. Hier soir, je me suis rendu compte que je pouvais mourir heureuse : je n'ai pas de liste de choses à accomplir avant de mourir, mais j'en ai quand même accompli une, de chose qui me tenait à coeur.

saint-saens.jpg

Le concert est visible ici jusqu'au 18 août, profitez-en vous aussi !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
<br /> apprendre à se connaître, apprivoiser l'autre, s'asseoir chaque jour un peu plus près, éprouver le manque, créer des liens... ça me rappelle quelqu'un mais qui? hihihi<br /> <br /> c'est ça le plus beau cadeau de Dieu! La grâce de l'amitié! La joie d'aimer, de se donner, de prendre le risque de perdre, de souffrir mais de s'enrichir aussi tellement plus de l'autre.<br /> <br /> et je suis ravie de faire ce chemin avec toi!<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Que dire de plus que "j'aime" ? :-)<br /> <br /> <br /> <br />
Y
<br /> comment ça je t'épates de plus en plus??? ôO<br /> <br /> c'est une expression que j'ai toujours eu depuis ma rupture balise et bouée d'amour parce que sans vous je suis convaincu que j'aurais coulée et/ou serait restée bien dans le noir :p<br /> <br /> hihihi<br /> <br /> ceci dit je suis ravie de te surprendre parce que moi j'aime bien les surprises et que je me surprends moi même de plus en en plus ;) hihi<br /> <br /> gros bisous ma Fourmi!<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> héhé... peut-être parce que parles de toi avec de plus en plus de liberté ? Et que ce que tu dis me touches aussi de plus en plus ? Va savoir... ;-)<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> Ah ! C'était donc ça !<br /> Eh bien ça c'est de la chance, je suis heureuse pour toi !<br /> <br /> Et tu m'as donné envie de découvrir davantage Saint-Saëns, que je connais finalement assez mal. Merci !<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Oui, ce n'était pas très clair ailleurs, désolée... il semblerait que je sois friande de statuts un peu sybillins en ce moment (et encore, je me retiens 9 fois sur 10 !)<br /> <br /> <br /> Quant à Saint-Saëns, va, cours, vole ! On ne s'arrête que trop au carnaval des animaux, alors qu'il y a tant d'autres oeuvres vraiment chouettes...<br /> <br /> <br /> <br />
Y
<br /> Tu veux que je te dises? je me suis fait cette même reflexion le 5mai au soir!<br /> <br /> "je peux mourir heureuse!" Je n'avais jamais mis Rome dnas les "à faire" comme St Jacques ou isreal et pourtant c'est par elle que j'ai commencé...En ces temps troublés, en construction, ces temps<br /> d'interrogations et d'avancée trébuchante chaque jour un peu plus près de Dieu, en ces temps je le reçois VRAIIIIMENT comme un cadeau précieux! Et oui je peux mourir heureuse, heureuse d'avoir vécu<br /> malgré les épreuves jusque là, de mettre relevé à chaque chute même boitillant, heureuse d'avoir pu le vivre avec VOUS avec toute cette ribambelle de balise et de bouées d'AMOUR qu'IL met sur ma<br /> route. JE peux mourir Heureuse! HEureuse d'avoir vécu ça juste avant cette 31ème année!<br /> <br /> "maintenant Seigneur tu peux me laisser m'en aller dans la Paix. Maintenant Seigneur tu peux me laisser reposer. Tu peux laisser s'en aller ton serviteur, en paix selon ta parole car mes yeux ont<br /> vu le salut que tu prépares à la face des peuples. Maintenant Seigneur tu peux me laisser m'en aller dans la paix, maintenant Seigneur tu peux me laisser reposer. Lumière pour éclairer les nations<br /> et gloire ISRAEL ton peuple, gloire au Père et au Fils et au Saint ESprit pour les siècles des siècles." AMEN<br /> <br /> #retourneàsesphotos , #mercipourtesprièrespourManu ;o)<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Héhé... c'est vrai que cette expression choque certaines personnes, mais comme tu le cites, c'est exactement dans l'esprit du cantique de Siméon que je la prenais et que je l'ai employée. Quant à<br /> la ribambelle de balises et de bouées d'amour... très belle expression ! Tu sais que tu m'épates de plus en plus ?<br /> <br /> <br /> <br />