Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 23:56

DSCN8314.JPG

Si je devais résumer en quelques mots ce que 2011 m'a apporté, je dirais sans hésiter l'apprentissage du renoncement. De tous types. Choix, abandon total, mise de côté temporaire, deuil, acceptation de la vérité... C'est quelque chose que je ne sais pas forcément toujours bien faire, et dont je connais pourtant la nécessité, pour l'avoir éprouvée parfois amèrement.

Renoncer à des sentiments non réciproques. Renoncer à un héritage familial et se contenter des souvenirs qui y sont attachés. Renoncer à avoir des genoux en bon état. Renoncer à aller aux JMJ. Renoncer à avoir une collègue compréhensive. Renoncer à être à la hauteur de certains de mes idéaux. Renoncer à certaines habitudes bien confortables. Renoncer à la tranquillité d'une période sans service. Renoncer à la fierté de n'avoir jamais failli. Renoncer à tant de souvenirs perdus à jamais pour cause de simple défaillance technique. Renoncer à mon orgueil, ou du moins à certains pans bien trop incrustés. Renoncer à l'amitié parfaite. Renoncer à mes besoins temporaires de solitude. Renoncer à la défaite honorable. Renoncer à la victoire méritée.

Evidemment, tous ces renoncements peuvent être perçus comme autant d'échecs, et plomber le bilan d'une année mi-figue, mi-raisin. Mais je peux aussi les dépasser, les surmonter, les transformer en acceptations qui, seules, ouvrent la voie vers la Miséricorde et la guérison. Et vers la meilleure des leçons de vie, qui assure que peu importe le nombre de chutes, tant que l'on persévère à se relever...

DSCN8542.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires