Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : A pas de fourmi
  • A pas de fourmi
  • : Quelques échos de ma petite vie, de mes loisirs, de mes goûts, de mes réflexions, etc.
  • Contact

Le Profil De La Fourmi

  • La Fourmi

En direct de la fourmilière!

Les femmes, je le sais, ne doivent pas écrire ;

J'écris pourtant...

Marceline Desbordes Valmore, Une lettre de femme, 1860

Recherche

5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 20:09
... taguée par Nitt, la fourmi se lance!

Il y a 10 ans...

... la fourmi avait 12 ans. Elle était en vacances, entre la 5e et la 4e. L'avenir était encore tout tracé à ce moment là... Premier camp guide, dans le Jura, de supers souvenirs, notamment d'un certain 12 juillet. Première rencontre avec sa super coloc, mais à l'époque c'était plutôt une soeur ennemie (d'une autre compagnie, vous comprenez...). Vacances en famille en Allemagne et en Autriche, pour que la fourmi puisse exercer ses quelques mots de vocabulaire allemand chèrement acquis en trois ans. Et puis... premières suppositions (l'intuition féminine??) sur l'arrivée d'un petit frère/une petite soeur, qui se sont vite confirmées, pour le plus grand bonheur de toute la famille! (et ç'a été une petite soeur)

5 choses que j'ai faites aujourd'hui

traduire, relire, écrire, lire et dormir! (oui aujourd'hui n'a pas été des plus originales... originaux... comment on dit???)

3 plats dont je raffole

le tiramisu que j'ai appris à faire il n'y a pas très longtemps, 
les huîtres
le fromage de chèvre
(liste non exhaustive)
 
5 endroits où j'ai vécu

Versailles, une petite ville des Yvelines (Montigny), Paris 16e, Paris 18e et Le Havre

5 choses que je ferais si j'étais riche

Offrir la maison de leurs rêves à mes parents pour qu'ils puissent accueillir tous leurs petits enfants plus tard
Faire le tour du monde, avec les amis motivés pour m'accompagner!
Euh, bien sûr, faire des dons aux associations qui me tiennent à coeur
Parce que la fourmi est aussi un peu futile, faire le tour de boutiques dans lesquelles je n'ai encore jamais osé rentrer
Et puis... pour compléter 1, 2, et 3, partager avec tous ceux que j'aime!

5 personnes que je tague

Euh, il en reste cinq?
Bon, quand elles rentreront de vacances ou auront le temps, Les enfants de Paris, La Reine de l'Iode, et puis je n'ai pas d'autre idées...

Repost 0
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 19:39
... pendant que certaines chanceuses partent en vraies vacances, la fourmi se contente de 36h de visite chez ses grands-parents... ici:
 

Saurez-vous reconnaître la destination? Indice: Photo prise lors d'un événement festif symbolique de son histoire... vous remarquerez que le balcon est pavoisé aux couleurs de la ville!

Bon week end à tous!
Repost 0
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 00:40

... une oeuvre qui date un peu puisque le destinataire a aujourd'hui 18 mois!


Un petit bavoir à son nom

(heureusement qu'avec Pic^sa les photos sont petites... on ne voit pas que toutes les croix sont à l'envers... c'est ça de broder devant des films...)

D'autres oeuvres à venir, promis! Quand la fourmi aura classé toutes ses photos... :)

Repost 0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 22:15

A la demande de la Marquise, et en exclusivité mondiale, le témoignage de la fourmi sur l'une des nombreuses brimades de son enfance*, à savoir l'absence de télévision à la maison.

Le pourquoi de cette situation ? Un mélange de plein de raisons : économiques bien sûr, entre le prix de la télévision et la redevance le calcul était vite fait (certes aujourd'hui une télé coûte moins cher comparativement), mais aussi culturelles et éducatives... d'illustres Inconnus fustigeaient déjà "la programmation télévisuelle et son incommensurable indigence"... et mes parents préféraient nous apprendre à aimer la lecture, les jouets classiques et les jeux en plein air qui stimulaient bien mieux notre intelligence et notre imagination...

Résultat: pas de télé à la maison jusqu'à mes 5 ou 6 ans... pour les matchs de rugby Papa faisait l'effort d'aller voir ses chers beaux-parents... jusqu'à ce que ma grand-mère (sa propre mère, jalouse peut-être ? :) ) gagne un poste grâce à un jeu organisé par un supermarché : la télévision a débarqué à la maison !! Pendant quelques années, nous avons donc eu droit à quelques dessins animés soigneusement choisis, et uniquement le samedi matin (et je ne crois pas que nous ayons jamais bravé les interdits), puis parfois le mercredi matin. Papa et Maman quant à eux enregistraient Ivanhoé et Babar, quelques films pour eux, et regardaient Nulle part ailleurs le vendredi soir (que j'écoutais en collant mon oreille contre le parquet de ma chambre, située au dessus du salon... :) ) et bien sûr les matchs de rugby, mais pas grand chose de plus. Pendant cette période, nous avons donc eu la télé au sens strict, mais ce n'était tellement pas une priorité que quand le poste a rendu l'âme, nous ne l'avons pas changé tout de suite... Pendant un temps, nos seuls contacts avec des écrans (nous n'avions pas non plus d'ordinateur) ont eu lieu chez nos grands-parents.

Quelques années plus tard, Maman s'est décidée à racheter un poste mais il n'était quasiment jamais branché sur l'antenne, et n'était destiné qu'à nous permettre de regarder des K7 vidéo. Et puis... au fil des années, les enfants (moi y compris) grandissant et devenant ados donc plus aptes à braver les interdits, elle a été allumée de plus en plus souvent... surtout depuis qu'ils ont déménagé, profitant alors d'une antenne de bien meilleure qualité, et d'un écran plat (eh oui, ce qui semblait une dépense déraisonnable à des jeunes mariés ne l'était plus autant vingt ans plus tard).

Voilà donc l'histoire de la famille fourmi et de son rapport avec la télévision. Ne sortez pas vos mouchoirs, d'abord parce que la fin n'est pas si triste, et puis surtout parce que je ne remercierai jamais assez mes parents pour cette éducation (certes pas totalement sans télé, mais quand même...)

Un petit bilan : de tous mes frères et soeurs, c'est moi qui ai le moins eu la télé... et qui ai su lire le plus tôt et qui ai lu le plus de livres dans mon enfance (le lien de cause à effet n'est bien sûr sans doute pas unique). Pour l'aspect culturel, certes je n'ai pas connu un grand nombre de séries télé bien connues de ma génération (quoique, en allant chez des amis, j'ai quand même eu droit à quelques épisodes de La petite maison ds la prairie !), mais soit ce n'est pas une vraie perte (pour avoir vu récemment quelques épisodes d'Hélène et ses fameux garçons, je ne regrette pas), soit je les découvre avec plaisir aujourd'hui... pour les émissions culturelles ou autres aujourd'hui Internet et les DVD sont certainement un bon compromis...

Au-delà de l'aspect culturel, n'oublions pas l'aspect éducatif. La télévision, on la regarde surtout quand on n'a rien d'autre à faire et qu'on n'a pas envie de réfléchir. On ingurgite beaucoup d'images et d'informations sans que notre sens critique ne soit réellement titillé (et s'il l'est, honnêtement, qui éteint la télé parce qu'il n'est pas d'accord ?). De fait, même si aujourd'hui j'apprécie de regarder des séries américaines bien connues et objectivement drôles, je ne suis pas dupe des messages qu'elles font passer insidieusement dans l'opinion. Et si je rate un épisode, rien de bien grave: je n'en suis pas dépendante (le streaming facilite cela dit bien les choses). Heureusement que j'ai pu avoir d'autres supports pour éduquer mon sens critique, ma raison et ma volonté. Evidemment la présence ou non d'une télévision ne détermine pas la volonté d'une personne, mais à mon sens ça y contribue beaucoup... Même à l'âge adulte d'ailleurs, on n'est jamais à l'abri...

Voilà, quelques réflexions un peu en vrac, la fourmi a perdu l'habitude des dissertations en trois parties/trois sous-parties etc. J'espère juste que ça vous aidera vous tous qui êtes parents et avez fait ou pensez faire le choix de ne pas avoir de télévision, ou du moins d'en réduire l'accès... Bon courage !

 

* ah les brimades de l'enfance, grande source de plaisanteries familiales... la prochaine fois la fourmi vous racontera pourquoi elle n'a jamais eu d'argent de poche de la part de ses parents (eh oui), comment elle était forcée tous les dimanches à enfourcher son vélo pour la balade familiale, et autres "mauvais traitements" subis dans son enfance... ;-)

Repost 0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 21:07
... en vrac: bronzée (ou plutôt colorée), courbaturée, déstressée*, fatiguée, requinquée, iodée... en un mot enchantée!
Malheureusement, pour la mosaïque, Claire-Aline est déclarée vainqueur par abandon, la fourmi ayant malencontreusement oublié son chargeur d'APN... et la batterie était déjà dans le rouge... donc pas de photos pour ce petit we très sympathique! Mais quelques mots tout de même...
Au menu: trajets en 1e classe (merci la carte 12-25), nuits sous la tente (eh oui... pas de camp cet été, il faut bien assurer un quota minimum!), repas au soleil, huîtres ouvertes en famille (pour reproduire les gestes de l'arrière grand-père, cinquante ans en arrière, deux îles plus au sud...),longues baignades, jeux sur la plage, soirée feu d'artifice (eh oui encore) à Barbâtre, le tout ponctué des habituels fous rires, disputes, chamailleries et grandes discussions entre frères et soeurs...
Conclusion: une belle manière de fêter ce premier tiers de stage déjà écoulé, et de se regonfler à bloc pour les deux à venir!!



* détendue serait plus juste et plus français, mais la rime me faisait de l'oeil...
Repost 0
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 00:00

 Sainte Anne, mère de la Sainte Vierge

Sainte Anne appartenait à ce peuple choisi qui, dans les desseins de Dieu, devait donner naissance au Sauveur des hommes;
elle était de la tribu de Juda et de la race de David.
Ses parents, recommandables par leur origine, devinrent surtout illustres entre tous leurs concitoyens par l'éclat d'une vie pleine de bonnes oeuvres et de vertus.
Dieu, qui avait prédestiné cette enfant à devenir l'aïeule du Sauveur, la combla des grâces les plus admirables.
Après Marie, aucune femme plus que sainte Anne ne fut bénie et privilégiée entre toutes les autres.
Mais si elle reçut tant de grâces, comme elle sut y répondre par la sainteté de sa vie !
Toute jeune enfant, elle était douce, humble, modeste, obéissante et ornée des naïves vertus de son âge.
Plus tard, comme elle sut bien garder intact le lis de sa virginité! Comme elle dépassait toutes les filles, ses compagnes, par sa piété, par la réserve de sa tenue, son recueillement et la sainteté de toute sa conduite !
Puis, quand il plut à Dieu d'unir son sort à celui de Joachim, combien Anne fut une épouse prévenante, respectueuse, laborieuse, charitable et scrupuleusement fidèle à tous les devoirs de son état, vaquant à propos au travail et à la prière.
Dieu lui refusa longtemps de devenir mère; elle se soumit humblement à cette épreuve et l'utilisa pour sa sanctification.
Mais à l'épreuve succéda une grande joie, car de Joachim et d'Anne, déjà vieux, naquit miraculeusement Celle qui devait être la Mère du Sauveur et la Corédemptrice du genre humain.
C'est sans doute un grand honneur pour sainte Anne, que d'avoir donné naissance à la Mère de Dieu;
mais il lui revient beaucoup plus de gloire d'avoir formé le coeur de Marie à la vertu et à l'innocence !
L'Église célébrera dans tous les âges la piété maternelle de sainte Anne, et la gloire de sa Fille rejaillira sur elle de génération en génération.
Le culte de sainte Anne a subi diverses alternatives
Son corps fut transporté dans les Gaules, au premier siècle de l'ère chrétienne, et enfoui dans un souterrain de l'église d'Apt, en Provence, à l'époque des persécutions.
A la fin du VIIIe siècle, il fut miraculeusement découvert et devint l'objet d'un pèlerinage.
Mais c'est surtout au XVIIe siècle que le culte de sainte Anne acquit la popularité dont il jouit.
De tous les sanctuaires de sainte Anne, le plus célèbre est celui d'Auray, en Bretagne; son origine est due à la miraculeuse découverte d'une vieille statue de la grande Sainte, accompagnée des circonstances les plus extraordinaires et suivies de prodiges sans nombre.
Sainte-Anne d'Auray est encore aujourd'hui l'objet d'un pèlerinage national.

Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Abbé Jaud, Mame, 1950

Sainte Anne avec le Christ-Enfant, la Sainte Vierge et Saint Jean Baptiste, par Hans Baldung Grien, National Gallery of Art, Washington DC, USA

Bonne fête à toutes les Anne! (et à tous les Joachim)

Repost 0
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 01:16
...tout en se faisant plaisir, surtout par ces températures qui sont enfin vraiment estivales...
Rien de tel qu'un taboulé, mais pas n'importe lequel! la recette éprouvée de ma Maman...

          Ingrédients (pour 3 personnes) :
- 150 g de semoule (fine!! si vous prenez de la moyenne elle risque de ne pas gonfler...) (du moins c'est ce que la fourmi et ses amies ont mangé, à 22 ans... à adapter selon vos propres appétits bien sûr!)
- 3 tomates (idéalement du jardin, mais bon on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a...)
- un demi concombre
- un demi melon (oui oui des demis suffisent... pour 7 on prend un de chaque alors...)
- huile d'olive, sel, poivre si vous y tenez, persil, ciboulette, et surtout jus de citron!


1) Mélanger semoule et huile d'olive (une bonne cuillère à soupe? disons qu'il faut u'il y en ait assez pour que tous les grains de semoule soient touchés...), puis du sel

2) Eplucher et couper concombre, tomates et melon en petits morceaux

3) Tout mélanger, arroser généreusement de jus de citron, rajouter les herbes (persil & ciboulette c'est pas mal, mais on peut aussi choisir de la menthe... et rajouter aussi des raisins secs... du thon aussi...)... mettre au réfrigérateur une bonne heure...

4) et c'est prêt!! Bon appétit!

Repost 0
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 23:00
Il y a un peu plus d'un mois j'écrivais ça... Faire confiance c'est un combat de tous les jours, une lutte contre les inquiétudes que le monde favorise souvent... parfois un effort de la volonté contre la raison, du moins en apparence... Mais quel bonheur quand on en est récompensé par des petits signes, un texto+une carte postale alors qu'on n'attendait plus de nouvelles, une très bonne note pour un examen que l'on pensait avoir vraiment raté, un stage "deuxième choix" qui se révèle plus intéressant que ce qu'aurait pu être celui qu'on n'a pas décroché... 
En guise de conclusion, ou plutôt d'introduction à l'avenir, une petite prière trouvée ici 

                    Je disais à l'Ange
                    qui se tenait à la porte de l'Année Nouvelle :

                    "Donne-moi une lumière
                    pour entrer, le pied sûr, dans l'incertitude".

                                        Mais il me dit :

                                        "Va,
                                        entre dans l'obscurité
                                        et pose ta main dans celle de Dieu.
                                        Cela vaut mieux qu'une lumière,
                                        et c'est plus sûr qu'un chemin connu".


                                                            Anonyme -
Repost 0
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 23:12
Enfin la fourmi espère que Phoebus continuera à briller jusque là, au moins sur la Vendée... Car vendredi soir, à la sortie du stage, elle se précipitera vers Montparnasse puis vers... là: 
pour y rejoindre sa famille... Et essayer de rivaliser avec la belle mosaïque bleue vue ici ;-) . La semaine va passer beaucoup plus vite avec une si belle carotte à la fin!
Repost 0
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 12:10

Ca y est c'est fini... cette nuit, pendant qu'en France nous dormions sur nos deux oreilles, Benoît XVI célébrait la Messe de clôture de ces XXIIIes Journées Mondiales de la Jeunesse, à Sydney...

Dommage qu'on en ait eu si peu d'échos dans les médias généralistes, ou alors seulement en marge d'anecdotes comme le séjour à l'Opus Dei ou les caresses aux koalas, ou d'événements certes importants comme la demande de pardon aux victimes de péd0philie, mais sans rapport direct avec la choucroute. Et que dire du manque de visibilité des "mini-JMJ" à Lourdes, Paray, etc. ? C'est un peu le problème de ce genres de grands événements: ça se mêle à toutes sortes d'enjeux autres que le "seul" message pastoral pour la jeunesse... et pourtant quand on y participe c'est tellement génial... heureusement qu'il y avait internet (KTO, blogs et autres) pour en avoir un meilleur aperçu!
Prochaine édition, outre les journées diocésaines annuelles pour les Rameaux, dans trois ans, à Madrid!!! Difficile de dire ce qu'il en sera dans trois ans, mais la fourmi espère bien pouvoir y être cette fois... d'ici là il y a déjà
ça et c'est sûr qu'elle ne le ratera pas!

Repost 0