Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : A pas de fourmi
  • A pas de fourmi
  • : Quelques échos de ma petite vie, de mes loisirs, de mes goûts, de mes réflexions, etc.
  • Contact

Le Profil De La Fourmi

  • La Fourmi

En direct de la fourmilière!

Les femmes, je le sais, ne doivent pas écrire ;

J'écris pourtant...

Marceline Desbordes Valmore, Une lettre de femme, 1860

Recherche

17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 00:45

C'était le soir. Elle s'était dépêchée de partir de son travail, pour attraper l'un des rares bus qui passaient encore en ces temps de vacances scolaires. Avant de prendre le métro, elle avait fait un détour pour acheter de quoi faire un bon dessert, en essayant de tenir compte des goûts précis de son amie. Elle avait râlé contre la rame qui mettait trop de temps, tout en profitant enfin réellement de son livre du moment, elle qui descend habituellement au bout de quelques stations seulement. Enfin, elle était arrivée dans le bon quartier, pressant le pas pour se réchauffer et regagner quelques rares secondes sur son retard...

Quand son amie a ouvert la porte, elle n'était pas seule. Son fiancé était là aussi. Ce n'était pas prévu, mais elle était heureuse de le revoir lui aussi, et elle s'est félicitée d'avoir retenu la leçon d'une fois précédente et de n'avoir pas pris de dessert "individuel". Ils se sont assis tous les trois dans le salon, discutant des dernières nouvelles des uns et des autres.

Et puis, une fois l'apéritif servi, ils lui ont dit qu'ils avaient quelque chose à lui demander. Le temps s'est suspendu : elle avait à la fois attendu et redouté cette phrase, y voyant deux suites possibles et ne sachant laquelle elle préférait... Lorsque son amie a formulé sa phrase, elle a eu l'impression que chaque mot était égrené lentement :
"... nous aimerions que tu soies notre témoin civil."
Elle est restée interdite pendant quelques microsecondes qui paraissent toujours une éternité dans ces moments-là, se demandant confusément si elle avait bien entendu, ce qu'elle devait répondre, quelle tête elle devait faire pour coller à la situation, quelle tête elle faisait réellement...

Et puis évidemment, elle a souri, et elle a accepté cette mission de confiance. Une mission qui la mènera dans quelques mois à signer un registre d'état-civil. Rien de plus sur le papier. Mais une mission ô combien plus importante symboliquement.

Une mission de soutien et d'accompagnement pour les préparatifs, bien sûr. De conseil aussi. D'écoute, de présence et de partage. Une mission d'amitié, tout simplement, une manière de dire : "tu comptes pour moi et je souhaite être à tes côtés dans les moments importants de ta vie. A commencer par celui-ci."

DSCN4053.JPG

Les Amoureux, statue sur la place du même nom à Bruges

Repost 0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 16:47

Bruges...

La Venise du Nord...

A défaut de la vraie Venise, trop lointaine pour un weekend, trop symbolique pour des célibataires...

Une manière originale de fêter la nouvelle année entre amies, entre découvertes, balades et discussions "de filles"...

Quelques souvenirs en vrac, de Bruges et de :

 

Son concert populaire pour le réveillon… avec la surprise d’entendre Gérard Lenorman, Nicoletta et Michel Sardou…

DSCN3941.JPGDSCN3951.JPG

Ses maisons pointues 

0101-7.jpg

 Ses calèches

DSCN3964.JPGDSCN4250.JPG 

Ses églises (dont la Basilique du Saint Sang)

0101-9.jpg 

Ses canaux 0101-6.jpg

Ses statues aux angles des maisons

0101-8.jpg 

Sa dentelle

DSCN4002.JPGDSC03016.JPG

Son beffroi

0101-4.jpg

 Ses clichés

0101-5.jpg

Son béguinage

0101-11.jpg

Ses enseignes 0101-10.jpg

*"C'est le contraire du vélo, la bicyclette.
Une silhouette profilée mauve fluo
dévale
à soixante-dix à l'heure : c'est du vélo.
Deux lycéennes côte à côte traversent un pont à Bruges :
c'est de la bicyclette."

Philippe Delerm, La première gorgée de bière

Repost 0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 21:07

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas passé une semaine de vacances avec ma famille... c'est bien joli de parcourir le monde mais quand on n'a plus les vacances scolaires/estudiantines, ça réduit beaucoup le temps disponible...

Cette Semaine Sainte a donc été l'occasion de vivre enfin un moment familial plus important que les habituels weekends, et donc de bien se reposer et de se ressourcer (et d'aider - trop peu mais d'aider quand même - Maman dans certains de ses projets grandioses d'aménagement de la maison dans lesquels elle n'a malheureusement pas le courage de se lancer seule).

Une semaine commencée sur les chapeaux de roue par une splendide Messe des Rameaux dans un endroit que j'affectionne même si je le connais peu, l'un des quelques foyers de charité en France :

DSCN4802.JPG

Pendant la semaine, deux anniversaires familiaux... dignement fêtés !

Un Jeudi Saint un peu tristoune, où l'on se console des approximations liturgiques et du peu d'intérêt accordé au Saint Sacrement au reposoir en se disant qu'au moins, nous, on a la Messe dans une langue que l'on comprend...

Un Chemin de croix dans la rue le vendredi... pile poil sous l'averse... où une dame qui se dira ensuite catholique nous demande quelle est la religion qui manifeste ainsi...

Un samedi saint qui n'en a pas vraiment l'allure, occupé en grande partie par un petit tour au Stade de France pour un match prometteur (même affiche que l'an dernier)... finalement un peu décevant (surtout pour le fan de l'ASM qu'est mon frère)... mais avec le même genre de spectacle avant, au milieu et après : cette année, c'était sur le thème des dieux du Stade (allez savoir pourquoi), et nous avons eu droit à Mario Luraschi et à Dany Lary.DSCN4818.JPG

Un petit détour par chez moi pour déposer une nouvelle bibliothèque... aussitôt montée aussitôt remplie à craquer...

Pas de Vigile pascale pour cause de retour dans la maison familiale un peu trop tardif (tu comprends mieux à quel point je compatis, Marion ?)...

...mais une belle Messe de Pâques et une récolte sous le soleil des oeufs tombés des cloches sous le soleil !

DSCN4822.JPG

DSCN4829.JPG

DSCN4823.JPG

(un drôle de lapin de Pâques... pour toi Sekamado ! ;-) )

Mais voilà, ça y est, les vacances sont finies, il a fallu retourner au travail aujourd'hui... chose appréciable dans l'absolu, beaucoup plus difficile quand la rhino est de la partie... contre-coup de cette semaine à se croire déjà aux beaux jours ! :)

Repost 0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 21:19

DSCN3019.JPG

Lui, de condition divine,

ne retint pas jalousement

le rang qui l'égalait à Dieu.

Mais il s'anéantit lui-même,

prenant condition d'esclave,

et devenant semblable aux hommes.

S'étant comporté comme un homme,

il s'humilia plus encore,

obéissant jusqu'à la mort,

et à la mort sur une croix!

(Ph 2,6-8)

Espagne-09N2882.jpg

Saint Triduum à tous qui passez par ici...

Trois jours essentiels pour tous les chrétiens

Trois jours pour rappeler les événements de la Passion et de la Résurrection

Trois jours pour passer de la mort à la Vie, avec le Christ

(plus d'explications sur le Triduum ici, merci Jacquotte !)

(photos : Calvaire à l'entrée de Monte do Gozo,

et crypte de Sainte Léocadie à Oviedo)

Repost 0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 23:48
En octobre dernier (oui, je sais, j'ai un retard phénoménal question photos... mais je tiens à ma réputation de fourmi voyageuse... d'ailleurs, un grand projet est en cours, des nouvelles très bientôt...), une pendaison de crémaillère à Lille m'a donné l'occasion de mettre pour la première fois les pieds en Belgique (ailleurs que sur une aire d'autoroute, en direction de Cologne...). Une superbe après-midi pour avoir un premier aperçu de cette belle capitale et se donner l'envie d'y revenir, voyez plutôt :
DSCN3583Königsplein
DSCN3584DSCN3586Musée des instruments de musique ?
En tout cas, bel exemple d'art nouveau !
DSCN3589Mont des arts : vue sur le centre-ville
DSCN3593Statue du roi Albert...
oui le fameux qui avait trois fils, quel supplice...
DSCN3596Hôtel de ville...
DSCN3598...sur la Grand-Place
DSCN3603Capitale européenne oblige, les drapeaux des 27 parsèment les rues.
Capitale de la bande dessinée oblige, de nombreuses façades sont couvertes de fresques représentant les personnages les plus célèbres...
DSCN3606Le fameux Manneken Pis... déguisé
DSCN3609DSCN3612Jeanneke Pis... la petite soeur !
DSCN3617Galerie commerciale
DSCN3615DSCN3625Maison de la Chine ?
DSCN3626Palais royal
DSCN3627
Repost 0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 23:48
Espagne-09N2276.jpg
Mon Dieu, pardon, pardon de ma tiédeur, pardon de ma lâcheté, pardon de ma dissipation, pardon de mon orgueil, pardon de mon attachement à ma volonté propre, pardon de ma faiblesse et de mon inconstance, pardon du désordre de mes pensées, pardon de me souvenir si peu parfois que je suis en Votre présence, pardon, pardon de toutes ces fautes, de toutes les fautes de ma vie et surtout de celles que j'ai commises depuis le commencement de ma conversion ! ..
Merci de toutes Vos grâces, mon Dieu, merci, merci !... Mon Dieu, secourez-moi, secourez celui que Vous avez comblé de tant de dons, afin qu'il se convertisse et puisse profiter des dons merveilleux que Vous lui offrez encore, afin qu'il fasse pleinement ce que Vous voulez de lui, ce à quoi, dans Votre bonté ineffable, Vous l'appelez, lui, qui en est si indigne !
Mon Dieu, convertissez-moi ! Mon Dieu, convertissez-moi !,... au nom de Notre Seigneur Jésus Christ !... Vous qui pouvez tout en moi, convertissez-moi Seigneur ; donnez-moi le bon esprit, la sagesse, que Vous avez promis de donner à ceux qui le demanderaient.
Convertissez-moi et faites que je Vous glorifie le plus possible jusqu'à mon dernier soupir et pendant l'éternité.

Bienheureux Charles de Foucauld
Repost 0
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 23:17
Une fois n'est pas coutume, je parlerai ici de mon métier, à la demande (fort lointaine, mea culpa) de la miss et de l'autre miss.
Voici donc les cinq questions régulièrement posées qui ont le don de nous hérisser le poil, tant elles véhiculent de clichés éculés sur notre métier. Et comme le meilleur moyen de combattre les clichés, c'est d'éduquer, c'est parti !

1) Ah, tu es traductrice, dans les cabines à l'ONU ou au Parlement Européen, c'est ça ?

Eh non. Les personnes qui sont dans des cabines et "traduisent" discours et allocutions sont des interprètes, non des traducteurs. On distingue en effet l'interprétation (à l'oral, que ce soit consécutif ou simultané) de la traduction (à l'écrit), deux métiers qui se ressemblent certes pour le néophyte puisqu'ils visent tous les deux à faire passer un message dans une autre langue que celle de départ, mais dont les méthodes et les enjeux diffèrent (la parole s'envole, les écrits restent... pour caricaturer). Donc si je dis que je suis traductrice, je travaille exclusivement à l'écrit (on peut bien sûr être à la fois traducteur et interprète !).

translation-versus-interpretation.jpgClient : "Est-ce que vous traduisez pour des tribunaux ?"
Mox : "Non, je suis traducteur, je travaille à l'écrit.
- Un traducteur ? Super, vous pouvez venir à mon audience demain ?
- La traduction et l'interprétation sont deux métiers différents. Moi je traduis par écrit.
- Je ne comprends pas... vous n'êtes pas intéressé ?
- Je plaisantais. Je ne suis pas traducteur, je suis jongleur..."

2) Traductrice, c'est bien ça, tu dois être bilingue !

Au risque de vous décevoir... non je ne suis pas bilingue. Très à l'aise, peut-être, mais pas bilingue. Le bilinguisme est un concept très particulier, propre aux personnes qui utilisent indifféremment deux langues pour des situations réflexes telles que le fait de rêver, de compter, etc. et qui ne maîtrisent pas l'une mieux que l'autre. C'est typiquement le cas des enfants de familles mixtes, qui se débrouillent parfaitement dans deux langues mais ne sont pas exempts de fautes d'expression. En effet, il est déjà difficile de maîtriser une langue à la perfection, alors deux... Or l'une des principales compétences d'un bon traducteur, c'est d'avoir une maîtrise presque parfaite de la langue vers laquelle il traduit, dans toutes ses subtilités (bien au-delà des fautes de syntaxe ou d'orthographe), pour réussir à transcrire le message reçu comme s'il avait été directement rédigé/exprimé dans la langue d'arrivée. Être bilingue ne signifie donc pas nécessairement être bon traducteur, et inversement, c'est même rarement le cas.

3) Et tu traduis de l'anglais à l'allemand directement ?

Ouhlà, on se calme ! Un traducteur professionnel ne traduit en principe que vers sa langue maternelle. Ne serait-ce que parce que c'est celle qu'il maîtrise le mieux et donc dans laquelle il sera le plus à même de transcrire correctement le message (cf. question 2). Et si parfois (rarement !), on peut être amené à traduire à partir de sa langue maternelle, jamais on ne traduit entre deux langues étrangères, vous imaginez le risque de maladresses d'expression (voire d'erreurs) ?

educating-the-customer.jpgClient : "M. Calvo, vous m'avez envoyé le mauvais document!
Veuillez m'envoyer ma traduction s'il vous plaît, c'est très urgent.
Calvo : Laissez moi vérifier... je vous ai envoyé le bon document,
 et dans les délais impartis. De quoi parlez-vous ?
- Ce n'est pas la bonne traduction. Les phrases ne correspondent pas
et votre traduction contient 5 % de mots de plus que l'original. Pour qui me prenez-vous ?
- ... Vous ne parlez qu'une seule langue, n'est-ce pas ?"

4) Ah oui, traductrice, tu veux dire que tu traduis des livres ?

Eh non. Si ça a pu être l'une de mes premières motivations et l'un de mes premiers rêves en choisissant ce métier... c'est loin de constituer l'essentiel de la profession ! Grosso modo, seuls 10 % des traducteurs professionnels travaillent pour l'édition. Les autres (dont moi) sont traducteurs techniques ou spécialisés, et travaillent soit pour des entreprises, soit pour des organisations nationales ou internationales, soit pour des administrations... toute personne susceptible d'avoir besoin d'une traduction !

5) Ah, tu traduis des modes d'emploi alors ?

Encore une fois, non. Ou plutôt : si, ça peut arriver, mais ce sont rarement ceux que vous trouvez avec votre micro-ondes ou a fortiori avec le réveil offert pour 20 euros d'achat chez BIIIIP. Plutôt des modes d'emploi de machines industrielles ou équivalents pour lesquels il faut une connaissance précise de la terminologie employée. Mais plus généralement, les traductions demandées peuvent être très diverses, du communiqué de presse au catalogue, en passant par la présentation P0werp0int, les pages de sites Internet, les contrats, les statuts, les courriers importants... bref tous les documents qui peuvent être utiles à la vie d'une entreprise ou d'un service, voire d'un particulier.

Most-used-sentences-by-translators-copie-1.jpgRemplacement d'une ampoule grillée
Mox : "Un peu de patience, chérie. L'électricité ne fait pas partie de mes domaines de spécialité.
Lena : Combien de traducteurs faut-il pour changer une ampoule ?
- Ca dépend du contexte..."


Question subsidiaire : J'ai besoin de faire traduire mon diplôme pour aller aux Etats-Unis, là, tu peux m'aider ?

Là encore... non. Enfin, pas si je ne suis pas experte auprès d'un tribunal (et ça ne risque pas d'être mon cas, il faut justifier de 5 ans d'expérience minimum). Le mieux dans ce cas de figure est de s'adresser au tribunal d'instance de son domicile ou de rechercher un traducteur expert auprès de la SFT (société française des traducteurs). Et si ce n'est pas un document officiel que vous avez besoin de traduire... sachez quand même qu'une prestation intellectuelle, comme une réalisation artisanale, ça se paie... au temps passé. Et que c'est long, de traduire une page. Sauf pour G0g0l trads, évidemment. Mais ce n'est pas tout à fait le même résultat. Donc difficile de traduire pour le neveu de la cousine du grand-père un bouquin de 200 pages dont il a AB-SO-LU-MENT besoin pour sa thèse et qui est introuvable en français : soit il s'entend avec un éditeur, soit... il apprend la langue source. C'est dommage car ça ferme l'accès à des sources de connaissance mais c'est la vie.

*Toute ressemblance avec des faits existants n'est pas du tout fortuite. :)
** Illustrations extraites de l'excellent blog "Mox's blog", réalisées par un traducteur professionnel, inspirées de sa pratique personnelle ou d'autres traducteurs. Traductions personnelles rapides, largement perfectibles.
Repost 0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 23:16
Dans le genre vieux articles en brouillon à finir de rédiger...
deux premières réalisations couturesques à vous montrer,
que quelques privilégiées ont déjà vues...
en photo ou même en vrai ! :)
DSCN4773.JPGmix personnel entre un patron Burda
et une jupe de mon placard dont j'ai repris les mesures
(mouais, pas très repassée et sans cintre pratique...)
DSCN4772patron japonais (Dress Style Book, Style 4 variante 1),
drap de laine Tissus Reine
(d'ailleurs, si quelqu'un peut me dire comment ça réagit au lavage...)

Dernièrement, rien à voir avec la couture
mais j'ai enfin mis à exécution un vieux projet
et réalisé ma guirlande lumineuse
(tuto de base ici un peu réarrangé avec mes souvenirs de feu Melograno)
DSCN4781.JPG
Allez, maintenant, on se motive et on essaie :
- de finir l'écharpe commencée
il y a quelques mois pour débuter le tricot
DSCN3699.JPG(80 mailles aiguilles 3.5 point mousse...
et je n'ai qu'un carré pour le moment...
oui, va falloir accélérer un peu le rythme
si je veux pouvoir me lancer dans des cadeaux de naissance)

- de se lancer à temps dans mes projets de robes pour mariages
(patrons et tissu ok... faut juste commencer à s'y mettre)

- de tenir enfin mes engagements vis à vis de certaines d'entre vous...

allez, demain, on ressort la MAC de sa housse !

Repost 0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 23:38
"La prière, c'est (...) le Temps disponible comme une coupe que nous ne remplissons pas nous-mêmes mais qu'un Autre remplit."
François Cassingena-Trévedy, Pour toi quand tu pries

DSCN4609.JPG
Repost 0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 23:02
... qui mène à la Beauté
Mais un coeur pur toujours saura le retrouver..."
César Geoffray
DSCN4393
Eh oui, ce que Bécassine a vu dans le viseur de l'appareil photo,
c'était un chemin, menant à des arbres...
et elle a absolument tenu à ce que je déclenche...
DSCN4393-copie-1.JPGVoilà ce que la miss voyait, en fait...
(youhou, j'ai réussi à maîtriser Photofiltre !
Enfin autant que possible, sans souris...)

Peut-être était-ce dû à l'heure tardive
Au soulagement de retrouver l'électricité
ou tout simplement
A la joie de cette première rencontre au sommet entre Bécassine, Claire-Aline et moi-même (désolée, pas de rime en -ine...)
DSCN4384.JPG(Mains de CA, de Bec, et d'une fourmi)
Merci les miss pour cette très agréable soirée pleine de bons fous rires
C'était il y a déjà longtemps (n'empêche que j'ai gagné le concours)
mais j'en garde toujours un excellent souvenir !
Repost 0