Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : A pas de fourmi
  • A pas de fourmi
  • : Quelques échos de ma petite vie, de mes loisirs, de mes goûts, de mes réflexions, etc.
  • Contact

Le Profil De La Fourmi

  • La Fourmi

En direct de la fourmilière!

Les femmes, je le sais, ne doivent pas écrire ;

J'écris pourtant...

Marceline Desbordes Valmore, Une lettre de femme, 1860

Recherche

19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 10:09

Treize ans moins deux jours : c'était mon âge quand elle est née.

Treize ans moins deux jours : c'est aujourd'hui le sien.

Treize ans pile poil : c'était mon âge quand je l'ai découverte pour la première fois, toute minuscule dans mes bras.

Treize ans pile poil : ce sera son âge lorsqu'elle s'avancera devant l'évêque du diocèse de son école et qu'elle recevra le sacrement de la confirmation, ma main sur son épaule.

Elle, c'est C. Je vous ai parlé d'elle ici, ici ou encore ici. Aujourd'hui, il est temps d'avancer encore à ses côtés sur le chemin de la foi, sur le chemin de la vie. Aujourd'hui (techniquement, hier soir) commence sa retraite de confirmation, trois jours de préparation intense à ce dernier sacrement de l'initiation, et j'y participe. Et aujourd'hui, je me permets de nous confier toutes deux à vos prières. Pour que son chemin vers une foi adulte se déroule en douceur, et pour que je réussisse à l'accompagner sans la pousser et sans la perdre.

confirmation1.jpg

Repost 0
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 00:33

*Tous les ans...
nous fêtons cette naissance unique,
ce Tout-Puissant fait tout petit enfant, 
cet Agneau parmi les agneaux...
Comme tous les ans, j'ai fini mon gros projet professionnel annuel sur les chapeaux de roue
Et je m'apprête à rejoindre ma famille
Pour retrouver la joie et la paix de cette Nuit.
La joie d'être ensemble
La paix qui nous unit
La joie d'une naissance
La paix d'une famille
La joie de savoir qu'un Sauveur nous est né
La paix qu'il apporte à qui veut bien l'accueillir.

Très joyeux, paisible, heureux et Saint Noël à tous !

DSCN9212.JPG

 

 

Repost 0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 20:50

Aujourd'hui 30 septembre, nous fêtons Saint Jérôme. Né vers 347 en Dalmatie, il étudia à Rome et y fut baptisé; nourri de toute la culture antique, mais attiré par la vie contemplative, il fit dans le désert de Syrie l’apprentissage de la vie monastique et fut ordonné prêtre. Revenu à Rome, il fut secrétaire du pape saint Damase; de là il se retira à Bethléem pour y mener la vie monastique et se montra un savant remarquable pour traduire en latin et commenter les saintes Écritures. Il prit sa part, d’une manière admirable, de bien des besoins de l’Église et, parvenu à un âge avancé, mourut en paix en 420.  (Source : martyrologe romain, plus d'infos sur Nominis, Wikipedia ou encore cette très belle catéchèse de Benoît XVI)

800px-Caravaggio44jeromeBorghese.jpg

Saint Jérôme écrivant, Le Caravage, Galerie Borghese

Pour nous traducteurs (et interprètes si je ne m'abuse !), c'est aussi notre Saint Patron. Et si vous avez lu la catéchèse citée en lien ci-dessus, vous aurez compris pourquoi : "Il est intéressant de souligner les critères auxquels ce grand bibliste s'est tenu dans son œuvre de traducteur. Il le révèle lui-même quand il affirme respecter jusqu'à l'ordre des mots dans les Saintes Ecritures, car dans celles-ci, dit-il, "l'ordre des mots est aussi un mystère" (Ep 57, 5), c'est-à-dire une révélation. Il réaffirme en outre la nécessité d'avoir recours aux textes originaux." Et rien que ça, c'était déjà une belle révélation.

N'ayant jamais pu trouver de prière à Saint Jérôme digne de ce nom, voici donc une proposition pour mes confrères traducteurs (je laisse le soin aux interprètes d'adapter à leur métier cousin du nôtre) :

 

Glorieux Saint Jérôme,
Père et Docteur de l'Eglise,
Vous qui, en traduisant la Bible en latin,
l'avez rendue accessible au plus grand monde,
Vous qui vous êtes attaché à remonter à la source
et à
"retrouver dans les ruisseaux tout ce qui naît de la source",
Vous qui savez à quel point l'intelligence de l'écriture
conditionne l'intelligence de la transcription,
nous confions notre activité à votre bienveillante intercession.
Obtenez-nous de savoir retranscrire les messages qui nous sont confiés
avec la plus grande fidélité possible, sans perdre le mystère des mots.
Aidez-nous à chasser l'imprécision,
à fuir le faux-sens,
à refuser le manque de rigueur
et à haïr le contresens.
Donnez-nous enfin
de "chercher à apprendre sur la terre
les vérités dont la consistance persistera également au ciel".
Ainsi soit-il.


Repost 0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 18:54

Espagne-09N2634.jpg

Il est vraiment ressuscité !

 

Et moi, confondant quelque peu (mais il y a de quoi, non ?) l'acclamation pascale et le cri des pèlerins, je pars, dans la joie de Pâques, prendre un peu de temps pour moi et porter tout un tas d'intentions explicitement ou implicitement confiées, sur la Via Podiensis...

Espagne-09N2686.jpg

Deus adjuva nos
Deus exaudi nos
Deus audi nos
Per Herru Santiago

Comme l'apôtre suivant l'Agneau de Dieu,
marchant auprès de Toi, Seigneur,
attire nous en Ta lumière
et montre nous les sentiers de Ton coeur ;
comme celui dont Tu bénis la vie,
éveille en nous, Seigneur, l'Amour ;
comme celui que Tu appelles,
reçois nos coeurs, écoute nos prières.

Comme à nos frères qui T'ont donné leur vie
et qui ont partagé Ta Coupe,
donne-nous la force de croire,
de Te rester fidèle à tout jamais.
Préserve notre vie de la tiédeur,
bénis nos efforts, nos labeurs,
de sainteté emplis nos âmes
et souviens-Toi de nous quand Tu viendras.

Nous voulons suivre Tes sentiers de vie,
tous les chemins de Ton Amour.
Fais qu'au terme de cette route
nous soient ouverts les trésors de Ta Grâce.
Agrée l'offrande que nous Te présentons,
reçois nos vies et nos appels,
que nos efforts aident le monde,
que tous nos frères tournent vers Toi leur âme.

Frère Johannes

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 19:13

Peu importe que certains plongent son effigie dans un bain d'urine* ou se mettent en tête de le venger en détruisant cette représentation à la masse... Il a déjà demandé à Pierre de rengainer son épée et souffert quolibets, injures, flagellations, épines, blessures et trahisons... Tout est déjà accompli...

DSCN4076

 

Pourtant, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous pensions qu’il était châtié, frappé par Dieu, humilié. Or, c’est à cause de nos fautes qu’il a été transpercé, c’est par nos péchés qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous obtient la paix est tombé sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous. (Isaïe, 53, 4-6)

 

Ce soir, nous entrons pleinement dans le mystère de cette Passion en allant nous agenouiller auprès du Christ, d'abord au Reposoir, puis, demain, au pied de la Croix. Cette fameuse Croix qui fait tant parler, qui redevient régulièrement objet de scandale, que ce soit au mur des écoles ou sur des photographies à visée artistique. Cette Croix dont le signe reçu au baptême nous rappelle l'essentiel de notre foi. Cette Croix qui "dessine entre Ciel et terre le signe indélébile de [Son] Alliance". Cette Croix synonyme de mort, mais aussi d'Espérance dans la Résurrection...

Bon Triduum à tous !
 

*si vous n'avez pas suivi l'affaire, un seul lien dont je partage l'intégralité des conclusions

---

Partant dans quelques jours sur les routes de Saint-Jacques de Compostelle pour un premier tronçon, je vous propose également d'ouvrir un "panier à prières" cher à Yayon et de recueillir vos intentions afin de les porter sur le chemin. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou à m'envoyer un courriel (apasdefourmi(a)yahoo.fr - remplacez le (a) par une arobase) avant le 27 avril au soir.

Repost 0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 08:56

- Vous voilà, mon Dieu. Vous me cherchiez? Que me voulez-vous ? Je n’ai rien à Vous donner. Depuis notre dernière rencontre, je n’ai rien mis de côté pour Vous. Rien…pas une bonne action. J’étais trop lasse. Rien…pas une bonne parole. J’étais trop triste. Rien que le dégoût de vivre, l’ennui, la stérilité.
- Donne !
- La hâte, chaque jour, de voir la journée finie, sans servir à rien; le désir de repos loin du devoir et des oeuvres, le détachement du bien à faire, le dégoût de Vous, ô mon Dieu !
- Donne !
- La torpeur de l’âme, le remords de ma mollesse et la mollesse plus forte que le remords…
- Donne !
- Des troubles, des épouvantes, des doutes …
- Donne !
- Seigneur, voilà que, comme un chiffonnier, Vous allez ramasser des déchets, des immondices. Qu’en voulez-Vous faire,
Seigneur ?
- Le Royaume des Cieux !

Marie Noël, Notes intimes

Dans un autre style, un texte de Thierry Bizot, Mieux que tout le monde, publié ici

Repost 0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 18:12

Deux personnes à vous confier en urgence, victimes de graves accidents de la route :

- Tristan, 15 ans

- Anne-Claire, mère de famille

Une Messe sera dite dimanche pour Tristan, et une neuvaine est lancée pour Anne-Claire, que voici :

Marie, toi qui es apparue à Bernadette dans le creux du rocher, dans le froid et l’ombre de l’hiver, tu apportais la chaleur d’une présence, l’amitié d’un sourire, la lumière et la beauté de la grâce. Dans le creux de nos vies souvent obscures, dans le creux de ce monde où le Mal est puissant, apporte l’espérance, redonne la confiance. Toi qui as dit à Bernadette « Je suis l’Immaculée Conception » : viens en aide aux pécheurs que nous sommes. Donne-nous le courage de la conversion, l’humilité de la pénitence et la persévérance de la prière.

Nous te confions tous ceux que nous portons dans notre cœur et, particulièrement, Anne-claire, les malades et les désespérés, toi qui es « Notre-Dame du Bon Secours ».

Toi qui as guidé Bernadette à la découverte de la source, guide-nous vers Celui qui est la source de la vie éternelle, Celui qui nous a donné l’Esprit Saint pour que nous osions dire : Notre Père qui es aux cieux...

  •  
    • Chaque jour, dire la prière de neuvaine
  • Une dizaine de chapelet, suivie de ces trois invocation :
    • « Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous ! »
    • « Sainte Bernadette, priez pour nous ! »
    • « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous. »
  • Une communion le jour du 11 février ou un jour de l’octave.
  • Confession recommandée.

ND-Lourdes.jpg

Repost 0
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 10:28

"Chers amis, la communion des saints est belle et consolante! C’est une réalité qui donne une dimension différente à toute notre vie. Nous ne sommes jamais seuls! Nous faisons partie d'une "compagnie" spirituelle dans laquelle règne une grande solidarité : le bien de chacun va à l'avantage de tous et vice versa le bonheur commun se répand sur les individus. C’est un mystère que, d’une certaine façon, nous pouvons expérimenter déjà dans ce monde, dans la famille, dans l'amitié, et tout particulièrement dans la communauté spirituelle de l'Église. Que Marie très Sainte nous aide à marcher rapidement sur le chemin de la sainteté, et se montre Mère de miséricorde pour les âmes des défunts."

Benoît XVI, Homélie de la Toussaint 2009

Toussaint.jpg

 

J'aime la Toussaint. J'aime à me dire que, malgré l'amalgame avec la Commémoration des fidèles défunts du lendemain, malgré la saison souvent bien grise et bien triste, au milieu de l'automne et à l'orée du mois de novembre, c'est une fête qui est véritablement porteuse de joie et d'espérance. Au moins autant que Noël ou Pâques. Après tout, on ne fête pas tous les jours une "foule immense" de personnes dont on est sûr qu'elles sont déjà auprès de Dieu !

J'aime à me dire que, à la différence des autres grandes fêtes liturgiques qui rappellent un événement particulier de la vie de Jésus ou de Marie, c'est l'une des rares fêtes à nous donner déjà un avant-goût de ce que sera la Vie du Royaume, une vie éternelle de louange et d'adoration, à laquelle nous sommes appelés. Une immense fête de l'Espérance, en quelque sorte...

J'aime encore plus particulièrement cette idée de communion des saints, un point essentiel de notre foi. Ces Saints dont nous faisons mémoire et avec qui nous nous réjouissons ne sont pas simplement des noms sur un calendrier, d'obscures personnes sur lesquelles il faudrait absolument prendre exemple alors qu'elles ont vécu il y a plusieurs siècles et ne connaissent pas nos problèmes. Non, ce sont des personnes réellement vivantes, prêtes à intercéder pour nous. De grands frères et soeurs dans la foi, qui prient pour nous de Là-haut, nous rappellent qu'il est possible de vivre l'Amour de Dieu dès ici-bas et nous attendent... 

...afin que, "dans l'immense cortège de tous les saints", nous puissions à notre tour louer et acclamer notre Dieu !

Une petite musique de circonstance ?

Repost 0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 21:19

DSCN3019.JPG

Lui, de condition divine,

ne retint pas jalousement

le rang qui l'égalait à Dieu.

Mais il s'anéantit lui-même,

prenant condition d'esclave,

et devenant semblable aux hommes.

S'étant comporté comme un homme,

il s'humilia plus encore,

obéissant jusqu'à la mort,

et à la mort sur une croix!

(Ph 2,6-8)

Espagne-09N2882.jpg

Saint Triduum à tous qui passez par ici...

Trois jours essentiels pour tous les chrétiens

Trois jours pour rappeler les événements de la Passion et de la Résurrection

Trois jours pour passer de la mort à la Vie, avec le Christ

(plus d'explications sur le Triduum ici, merci Jacquotte !)

(photos : Calvaire à l'entrée de Monte do Gozo,

et crypte de Sainte Léocadie à Oviedo)

Repost 0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 23:48
Espagne-09N2276.jpg
Mon Dieu, pardon, pardon de ma tiédeur, pardon de ma lâcheté, pardon de ma dissipation, pardon de mon orgueil, pardon de mon attachement à ma volonté propre, pardon de ma faiblesse et de mon inconstance, pardon du désordre de mes pensées, pardon de me souvenir si peu parfois que je suis en Votre présence, pardon, pardon de toutes ces fautes, de toutes les fautes de ma vie et surtout de celles que j'ai commises depuis le commencement de ma conversion ! ..
Merci de toutes Vos grâces, mon Dieu, merci, merci !... Mon Dieu, secourez-moi, secourez celui que Vous avez comblé de tant de dons, afin qu'il se convertisse et puisse profiter des dons merveilleux que Vous lui offrez encore, afin qu'il fasse pleinement ce que Vous voulez de lui, ce à quoi, dans Votre bonté ineffable, Vous l'appelez, lui, qui en est si indigne !
Mon Dieu, convertissez-moi ! Mon Dieu, convertissez-moi !,... au nom de Notre Seigneur Jésus Christ !... Vous qui pouvez tout en moi, convertissez-moi Seigneur ; donnez-moi le bon esprit, la sagesse, que Vous avez promis de donner à ceux qui le demanderaient.
Convertissez-moi et faites que je Vous glorifie le plus possible jusqu'à mon dernier soupir et pendant l'éternité.

Bienheureux Charles de Foucauld
Repost 0